La Course à Pied en Sprint

Avec le manque de course en triathlon en 2020 nos triathlètes pro (surtout ceux du WTS – c’est à dire la distance sprint et olympique)  ont décidé de se donner des défis d’améliorer leur course à pied (CAP) sur 3000m et 5000m et ont publié sur Instagram et Youtube.  Voici un court résumé.

Un petit rappel; la WTS c’est la série ultime de triathlon.  Les meilleurs des meilleurs.  Tout info sur la série est (ici).  Les meilleurs  hommes et femmes compétitionnent sur la distance sprint et olympique 6 à 8 fois par année.  Un petit avant gout, les gagnants hommes terminent leur sprint en-dessous les 50 mins (!) et 1h45min leur olympique (!).  Les femmes le sprint en 1h01min (!)  et 1h56min l’olympique …on jase.

J’ai pu collectionner plusieurs temps des meilleurs triathlètes hommes, surtout de courte distance, pendant (et avant) la COVID avec les liens de leur meilleurs course en compé ou entrainement sur 3km et 5km.  Ça vaut la peine de les visionner pour apprendre à connaitre ces individus, leurs pensées et leur approche au sport (c’est beau à voir).

Contexte

Un triathlon sprint dans WTS, si tu veux finir dans le top ∼25 au monde de la course tu dois, après 9 min de natation (oui oui, 9 mins pour 750m de nage) et ensuite 27min de vélo a 380W, courir un 5km sous les 15mins.  Une petite affaire de plus vite qu’au triathlon d’aiguebelle 🙂

La photo suivante nous démontre une finale typique de triathlon sprint WTS des meilleurs triathlètes sur 5km.  C’est entre 14:30min à 15:00min pour 5km pour finir dans le top 10…après les 2 autres sports.  Semblable à Alain Boisvert, mais une petite affaire de plus 🙂  C’est pour ceci que j’encourage à tous d’aller à Mtl voir la compétition ITU à venir et apprécier la vitesse et force de ces athlètes uniques.

Les triathlètes ne peuvent pas compétitionner contre  les meilleurs temps des coureurs purs sur 5km (record du monde est 12min 36sec sur 5km en piste) puisque malgré qu’ils sont entre 130 et 150lbs, ils sont bâtis du haut du corps et tout simplement trop pesants pour être coureurs élites (et être élite au vélo et à la nage).

Alors voici quelques athlètes pro, un peu de ‘bio’, et leurs temps récents sur piste ou sur route sur 3km et 5km.  Je n’ai pas pu tout retrouver de tous les triathlètes, mais l’important je pense c’est de voir de combien plus vite que 14:45min sur 5km en solo ils peuvent courir sans les deux autres sports.   Vous allez voir que la différence entre les meilleurs au monde ce n’est que des secondes et les vidéos sont à couper le souffle 🙂

Alex Yee (baby face) (13:23min sur 5km)

Alex Yee est un jeune (22ans!) triathlète qui compétitionne dans la diamond league de course à pied contre les meilleurs au monde sur 5km et est tombé en amour avec le triathlon à 19 ans.  Il sort de la nage dans le 3ème groupe, est solide au vélo, mais une vrai brute à la course à pied.  Cette année, à part la diamond league, il a compétitionné dans une course nationale anglaise avec nul autre que Johnny Brownlee.  Il a réussi un 13:23min et Brownlee un 13:46min (!) soit 1min de plus vite que ce qu’il réussissent en sprint en triathlon.  Moi aussi en passant.  Il n’a jamais gagné encore en WTS, et a même été battu par quelques triathlètes ci-bas sur 5km.  Mais il est certes la future star du triathlon ITU pour prendre la relève à Mario Mola.

Henri Shoeman (8:07min sur 3km)

A Rio aux jeux olympiques en 2016, les 2 Brownlees ont pris la première et deuxième place sur le podium…Shoeman était 3ème!  Spécialiste de la nage, il est aussi un coureur accompli (ça c’est rare) surtout avec son gabarit de 5’7 » et 130 lb.   Il a une page youtube où il publie ses entrainements régulièrement.  Après plusieurs km d’entrainement, il fonce sur un 3km all-out;  à voir (ici).

Richard Murray (7:58min sur 3km et 13:37min sur 5km)

Richard Murray, lui il a fini 4ème à Rio (Afrique du Sud 3ème et 4ème aux Olympiques wow!) et il est toujours parmi le top 5 sur la WTS depuis plusieurs années. Richard est 2 fois champion du monde duathlon et j’adore regarder ses videos d’entrainements (ici).  Il jase entrainements, souliers (!), et l’aspect mental du sport de triathlon.

Richard est une brute en course à pied (et est plutot costaud – 70kg – une lichette de plus que JF Blais) et a récemment réussi un ‘Sub-8’ sur son 3km route (ici) avec un temps de 7min 58sec.   (moi aussi je suis passé proche du 8min…mais sur 2km).  Sur 10km Murray a réussi un 13:37min (ici)

Kristian ‘The redbull tank’ Blummenfelt (8:11min sur 3km et 13:51min sur 5km)

Le phénomène. Je peux écrire un blog de 10 pages juste sur ce type et son groupe d’entrainement de triathlon norvégien (Casper Stornes et Gustav Iden).  Kristian a un VO2 max de 90 ml/kg, ce qui le classe parmi les plus hauts de tous les sports au monde.  Blummenflet a roulé sa bosse en WTS quelques années de 20 à 23 ans, et depuis 2-3 ans trouve beaucoup de succès sur la distance olympique.  Il a fini  en première place au championnat du monde distance olympique à Lausanne en 2019 et aussi sur 70.3 (demi Ironman) avec le record Ironman sur la distance avec un 3hr 25min  à Bahrain (23min de nage, 1hr52 pour 90km de vélo, et un demi marathon en 1h07 flat…ouch!).  Il a clairement indiqué qu’après Tokyo il voulait gagner Kona (sur ironman plusieurs fois), et tout est à croire qu’il va atteindre ses objectifs…

Cette année il a réussi quelques temps sur les courtes distances de 3km (ici)  et sur 5km (ici)

Mario Mola (8:07 3km)

Après les 5 titres de Javier Gomez (qui à 37 ans termine 3ème au WTS en 2019),  Mario Mola a pris la relève et est champion du monde WTS en 2016, 2017 et 2018 (et 2eme en 2019).  Dans un triathlon sprint voici ses records des dernières années sur 5km de CAP.

Grand Prix France à La Beaune 2019: 13:35min  (ici)

Hamburg 2015 et Mooloodaba 2014: 13:55min

Hamburg 2018: 13:58min

Mola, s’il réussi à débarquer du vélo dans le premier groupe, il gagne.  Sa faiblesse c’est la nage.  Mais sa force incroyable c’est la CAP.  Il n’a pas figuré aux olympiques puisque la vitesse et l’effort au vélo étaient trop élevés pour qu’il accède au premier groupe à la fin du vélo.  Même Alex Yee n’a pu battre Mola récemment sur sprint.  Une vrai machine.

En 2020 il a réussi 8:07 sur 3km (ici) mais semblait un peu ‘lourd’. C’est drôle à dire, mais bon.

Les Autres

Il y a eu plusieurs blogs et videos des stars de Ironman tel que Joe Skipper (ici) et Lionel Sanders, mais leurs meilleurs temps à vie sur 5km (15:08 et 15:04 respectivement) démontrent la différence entre les meilleurs coureurs courte distance ITU (14min)  et longue distance.  C’est pour ceci que la distance 70.3 est si intéressante, un entre deux de ces deux mondes.

Prochain blog; les meilleures triathlètes 2019/2020 femmes courte et longue distance